Du maquillage Bio, ça existe vraiment ?

Se maquiller bio, c'est possible !

Même si on imagine facilement l'existence de crèmes ou de gels douches bio, on oublie souvent que le maquillage version bio existe lui aussi. Fini le temps où être bio rimait avec zero "make up". Les produits sont certifiés et de plus en plus de marques en proposent. Certaines se spécialisent même sur ce créneau (cd. le maquillage Santé et le maquillage Couleur Caramel).

Vous pouvez ainsi aujourd'hui trouver l'intégralité de votre trousse : bases de teint, fonds de teint, anticernes et correcteurs, poudres en tout genre, ombres à paupières, fards à joues, mascaras, liners, crayons, rouges à lèvres, gloss sans oublier les vernis à ongles. Que demander de plus ?


Est-ce qu'on peut réaliser un joli maquillage avec ces produits ?

Oui ! oui ! et encore oui !

Mais attention, bio ne veut pas dire sans effort ! Si vous êtes une experte en maquillage, vous savez qu'il faut appliquer son fond de teint à l'éponge ou au pinceau (dixit les maquilleurs professionnels) pour moduler sa couvrance, que les fards doivent être travaillés sur la peau, que les rouges à lèvres doivent être appliqués avec minutie. Comme le maquillage conventionnel, un petit effort est de rigueur lorsqu'on se maquille au naturel. Ce n'est pas parce que les fabricants ont beaucoup travaillé les parfums, les textures et que celles-ci sont faciles à utiliser que vous n'avez rien à faire ! En fonction de l'application, les produits bio vous permettent de créer un effet naturel ou sophistiqué.

Les seules différences de résultat avec les produits conventionnels concernent :

  • la capacité maximale de couvrance : pas de fonds de teint ou de fards opaques dans le bio !
  • le waterproof et l'intransférable (sans traces) : inexistant en bio !

Et la tenue ? Tout dépend de l'application plus que du produit. Reconnaissons tout de même que les rouges à lèvres longues tenus n'existent pas et que certaines marques doivent encore travailler la faible tenue de leurs rouges.

Mais une petite info peut vous intéresser : des maquilleurs de cinéma utilisent les produits bio pour maquiller certaines frimousses connues ; exemple le plus célèbre : Julia Roberts dans le film Erin Brockovitch ! Rassurée ?

Peut-on suivre les tendances make up du moment ?

Vous avez envie de reproduire le look à la mode dans les magazines ? Vous pouvez le faire version bio bien sûr ! Là encore, de gros progrès sont réalisés par les fabricants et les palettes s'étoffent, les couleurs et les textures évoluent. Certaines marques proposent des lignes printemps/été, automne/hiver... Il y en a pour tous les goûts mais il est vrai que peu de marques proposent un large choix. Notons les efforts des marques de maquillage bio Couleur Caramel, Sante, Dr Hauschka et dans une moindre mesure Lavera et Logona.

Maquillage bio Couleur Caramel

Voici un extrait de l'offre chez Couleur Caramel :

  • 3 bases de teint,
  • 5 nuances de fonds de teint (version crème, fluide ou stick) et 5 anticernes,
  • 7 poudres compactes, 6 poudres compactes nacrées, 5 poudres bronzantes,
  • 4 fards à joues,
  • 61 teintes d'ombres à paupières solo, de loin la palette la plus étendue du marché !
  • 19 rouges à lèvres (mats, brillants ou pailletés), 7 gloss et 9 crayons à lèvres.
  • et aussi des paillettes, des nacres et des strass pour yeux, lèvres et décolleté.

Maquillage bio Sante

Chez Sante, un large choix existe pour certains produits :

  • 24 vernis à ongles (OKO-TEST),
  • 28 rouges à lèvres, 5 gloss et 5 crayons à lèvres,
  • 2 gels pailletés pour visage, décolleté et cheveux.

Maquillage bio Dr.Hauschka

Chez Dr Hauschka, la ligne entière est renouvelée régulièrement, cette saison elle comprend :

  • 3 fonds de teint fluides, 3 anticernes et 3 fards à joues,
  • 2 poudres transparentes (1 libre, 1 compacte) et 1 poudre bronzante,
  • 3 mascaras, 2 eyeliners, et 5 crayons,
  • 9 ombres à paupières solo,
  • 8 rouges à lèvres, 4 gloss et 5 crayons à lèvres.

Cette lister reste totalement indicative...


Le maquillage bio pas cher, c'est possible

Et les prix dans tout ça ?

La fourchette des prix est plus resserrée que pour les cosmétiques conventionnels. L'entrée de gamme est un peu plus élevée que la grande distribution et le haut de gamme bio est nettement moins cher que les prix de parfumerie.

  • Pour un fard à paupières, comptez entre sept et onze euros selon les marques.
  • Pour un fond de teint, entre douze et dix-huit euros.
  • Pour une poudre, entre douze et dix-neuf euros.
  • Pour un rouge à lèvres, entre dix et dix-huit euros.
  • Pour un gloss, entre dix et treize euros.

Notez que la fourchette est arrondie (les prix indiqués concernent la vente en ligne pour 2006/2007). Attention cependant, les contenances sont souvent plus faibles que les produits conventionnels en raison de l'absence de conservateurs de synthèse.

Où trouver ces produits ?

C'est le principal problème ! Le maquillage bio ne bénéficie pas d'une large distribution. Il faut donc acheter dans des magasins spécialisés ou sur Internet (boutiques bio en ligne), mais dans la vente à distance, il est parfois difficile de choisir la bonne teinte même si des nuanciers sont proposés.

Pour vous faciliter la vie, nous vous proposons notre sélection de boutiques et sites de maquillage bio, instituts de beauté bio, parfumeries, etc.

Au fond, pourquoi se maquiller bio ?

La première des raisons pourrait être pour votre peau

Comme pour les crèmes de soin, le maquillage répond à des règles strictes de composition. Pas de conservateurs douteux, pas de substances dérivées de la pétrochimie. Un maximum de substances naturelles issues de l'agriculture biologique. Les produits ne sont pas occlusifs pour la peau, les excipients sont d'excellente qualité et ont un effet bien souvent traitant, enfin les pigments ne sont pas douteux.

Pour être une consom'actrice et une éco-citoyenne

Là encore, n'oublions pas que le Bio offre certaines garanties :

  1. les tests sur animaux sont proscrits,
  2. les emballages sont tout ou partie recyclables,
  3. les marques s'engagent à produire de manière non polluante dans une perspective de développement durable (gestion du renouvellement des matières premières, effort énergétique, volet social...),
  4. le prix des matières premières n'étranglent pas les producteurs notamment ceux des pays émergents et du Tiers-Monde !

Bref, il existe désormais un "quatre-en-un" : être bio, belle et engagée sans (trop) se ruiner ! 😉

Véronique pour Bio Préférences

627f9ca99c44f583239857a5ed49129d;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;